Sofiane devant le juge pour les clips de Toka et Pégase ! [news]

  Poster par  |  il y a 4 ans  |  Artiste : Sofiane
Sofiane devant le juge pour les clips de Toka et Pégase !
Sofiane

Fianso est prêt à endosser l'entière responsabilité de ce qui s'est passé !

Alors qu'il a fait le buzz aujourd'hui en sortant 2 inédit de son futur album qui s'intitulera "Affranchis", Sofiane n'avait pourtant pas l'humeur à la fête aujourd'hui, car il s'est retrouvé convoqué par le juge pour ses accusations d'entrave à la circulation lors des tournages de ses clips Toka et Pégase extrait de son ancien projet "Bandit Saleté".

C'est un journaliste de la chaîne LCI qui nous a permis de nous tenir informé du déroulement du procès du rappeur du 93 via son compte Twitter où il dévoile les détails du passage de Fianso au tribunal.

#LT du procès du rappeur Sofiane alias @Fianso au tribunal correctionnel de Bobigny @LCI

— Matthieu Jublin (@MatthieuJublin) 22 janvier 2018

En résumé, pour Toka, Fianso comparaissait accompagné de 4 autres personnes vues dans le clip devant la juge. Il a reconnu les faits d’entrave à la circulation mais a nié le côté prémédité de ce tournage et clame avoir improvisé cette scène lorsqu’il était dans les bouchons et qu’il est prêt à “endosser l’entière responsabilité de ce qui s’est passé“.

La juge lui demande si la sortie de l’album Affranchis se faisait cette semaine car cela correspond à la date du procès, ce que Sofiane nie. La procureur a requis 4 mois de prison avec sursis pour ce 1er clip.

Le tournage de Pégase, qui avait eu lieu à la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois est le second à être incriminé. Maitre Ruben, le célèbre avocat de Fianso qui a eu droit à son propre morceau, raconte qu’ils ne s’attendaient pas à voir autant de monde à Aulnay et qu’à aucun moment la circulation a été entravée. Contrairement à Toka qui avait donné lieu à un rapport de police, les pièces à convictions incriminant So pour Pégase sont maigres. Il ne veut pas être accusé juste parce que des gens sont venus le voir et déclare : “Quand Mariah Carey sort du Georges V, et que la foule entrave la circulation, on ne l’emmène pas au tribunal“. Inflexible, la procureur qui a maté le clip sur le téléphone de l’avocat de la défense avec la juge requiert 3 mois d’emprisonnement ferme et 4.500 euros.

Le verdict des 2 accusations sera rendu le 5 février à 13H.

 

Suivez-nous !

  Poster par  |  il y a 4 ans  |  Artiste : Sofiane

  COMMENTAIRE(S)

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.