Zekwe Ramos - Le début de la faim [paroles]

 il y a 3 ans    1 292 vues   0

0   0

Zekwe Ramos - Le début de la faim

Paroles: Le début de la faim

C'est l'compte bancaire qui gargouille, le début d'la faim
J'suis d'ceux qu'on attend au tournant, mais trop près du ravin
C'est du "rap Jamel Debbouze", j'ai pas perdu la main
Mais j'partage mal mes sentiments, tu peux pas faire plus radin
La Terre a ses règles, ses périodes, elle saigne du vagin
Elle est complètement à la rue, c'est qu’une reine du tapin
Y'a ceux qui confondent les femmes bien et les chiennes du patelin
Tel père, tel fils de pute : c'est bien toi l'père du gamin
Y'a la santé de Johnny, y'a ceux qu'on s'en branle de voir caner
Y'a ces gosses qu'attirent plus de mouches qu'un macchabée
J'suis pas un rappeur, y'a trop d'rappeurs mais y'a pas d'artiste
Tu feras plus de buzz en tweetant une blague raciste
Je te tiens, tu me tiens par la barbe de salafiste
On ira p't-être voter pour le parti anarchiste
J'voulais t'cace-déd' dans l'texte, mais ça faisait une ligne de trop
Tout c'que j'vois quand j'te parle, c'est le signe "Euro"
Y'a les daronnes qui s'brisent le dos dans l'usine Peugeot
Qui auront ni la retraite, ni l'lifting de Line Renaud
Y'a la naïveté d'un homme et la haine d'une go
Une michto, qui suce plus qu'un Porsche Ayem Turbo
Y'a ceux qui croient trouver la meuf idéale
Y'a ceux qui la montent, la démontent comme un meuble Ikea
J'fume plus d'caille, j'ai plus de crème que Nivea
J'mets tout sous mon matelas, j'm'en branle de ton Livret A
Y'a ceux qui disent qu'la vie est simple
Le seul Label qui leur va, c’est chez l'hanout contre un billet de 5, zin-c'
J'encaisse le Jack Da' comme le public d'Élie Yaffa
J'me pose des questions sur l'sexe et la SACEM de Lady Gaga
Ma jeunesse, c’est la
Caisse claire de Havoc, la patate de Balrog, la drogue made in Maroc
Plus de groupies dans la loge qu'un putain d'groupe de hard rock
J'me fous d'la gueule du game comme le putain d'Blavog
Parle-leur d'argent, y'a plus d'image, plus d'son
Ta carrière prend l'eau, profites-en : fais tes ablutions
J'suis un ex-mauvais, j'suis un futur bon
Demande à Nicola Sketch, studio Mur Du Son
Tout l'monde a cité mon blase, personne n'a su m'inviter
J'suis l'Justin Bieber français : j'suis "juste imbibé"
Trop loin pour la France, flow Angela Merkel
Oui, j'vomis tout c'que j'pense, comme si j'mangeais ma cervelle
T'as une grande bouche comme ta meuf sauf qu'elle s'en sert à merveille
Le temps c'est d'l'argent, j'aime prendre mon temps et m'la faire belle
Zekwé, souhaite-moi la bienvenue
Élevé sans l'calcium des Prince de LU
Né à poil pour crever dans du linge de luxe
Comme toi, j'viens m'faire des ennemis et d'la maille honnêtement
Mais ces salopes m'appellent "Mon soce..." que quand la mayonnaise prend
Jeune adolescent, j'espère être pas trop vexant
Mais achète mes skeuds au lieu de t'swagger à la Halle Aux Vêtements, han
J'viens d'un monde à part, han
Tes rappeurs n'ont plus d'jus, tes oreilles font shabbat, han
J'arrive avec des textes interdits aux moins d'douze ans
J'repartirai avant d'être taxé à 75%
75%, 75%
J'repartirai avant d'être taxé à 75%
Allergique aux insignes, à Guerlain, à Justin Bridou
C'est les flammes éternelles, oui, même si c'est juste un p'tit bout
Pupilles dilatées, pleine lune, j'ai la vue d'un hibou
Non j'pose pas dans ton CD, oui je t'offre un putain d'bijou
Désolé si j'ai choqué mes p'tites auditrices
J'écris plus rien, j'bois du bourbon et c'est l'stylo qui pisse
Mes frérots récidivent, comprennent rien comme des autistes
Sont arrêtés pour possession comme dans l'exorciste
Fuck les clubs, les michtos, les habits d'marque
J'viens venger l'honneur de mon père comme la famille Stark
Par ici la monnaie, Paris paranoïaque
Paris face à l'Euro
David face à Goliath
Merde ! Cace-déd' à Amar, cace-déd' à F6
J'ai la bite en "i", aujourd'hui je sens qu'j'existe
Mais c'est le début d'la faim, l'compte bancaire qui gargouille
La moitié du cerveau qu'est partie en vadrouille