Zikxo - Temps 29

Par  |  il y a 3 mois  |  Artiste : Zikxo
Zikxo - Temps 29

Zikxo

Temps 29

  Contributeurs : 0

Paroles - lyrics: Temps 29

[Intro]
Ouais, ouais, ouais, ouais
Zikxo
Ouais, ouais, ouais, ouais
29, ouais, ouais, ouais

[Couplet 1]
J'commence tranquille
Sur 10 minutes, j'les plie, j'rapplique, j'enfile mes crampons
Y a plus d'petits, désormais c'est nous, les grands
Pas d'manager, pied-de-biche, des paires de gants
On m'écoute près d'Caen, cerveau missile sur tous les cancres
Bondy Sud té-ci, j'savais même pas qu'on coûtait tant
Tu vois l'amour sur tous les corps, qu'ils nous aiment pas, me saoulez pas
Reste accroché comme de la glue, c'est nos pieds qui marchent sur les corps
T'as l'temps d'faire Bondy-Abidjan, juste au studio, trois verres de Jack
M'amène sur Planète Pluton, j'brasse des ronds et y a plus d'chatte
Sur la capitale capuché pour aller coucher deux-trois schmits
On s'est pas trop fait débaucher, mais notre avenir est tout tracé
Parce qu'on est déterminés, et qu'on prend pas la pilule
On a l'AK Killer, et la maîtrise à 'ky Luke
Visage pied sur un kick, mais c'est pas du karaté
C'est quatre loubards qui t'mêlent et qui fume un pétard après
Cul posé dans l'canapé, on sert bien à quelque chose
J'fais du putain d'gros son et du cristal morceau
Ouais laisse une taf mon sos, j'déboîte comme 4-Motion
J'ai pas fait gaffe, tensions causées par l'tas d'mentions
Sur les réseaux, ma meuf me piste, parce que j'découpe des pucelles
C'est pas qu'j'veux vendre des disques pour faire ber-tom l'pognon du ciel
Vous avez pas l'habitude, ça c'est d'la hagra qui tue
Vi-ser en bonne quantité et d'quoi pas s'faire acquitter
J'ressens les ondes inquiétées, lame s'élève comme un cutter
Pour comprendre, il t'faut du temps parce que t'es qu'un trou du cul
Ouais négro c'est l'heure, tous tes gars sont morts là, ouais ouais ouais
Ça a bossé dur à la recherche de l'or man, oublie les remords
Remémore-toi les moments où y avait que la monnaie
Quand les Soleils sont différents, qu'ils niquent la peau sous monoï
En dérapage, t'es jnouné, tu fais plus rien d'tes journées
À part critiquer les voisins et débattre sur les journaux
Eh l'amie j'te trouve jolie, j'tourne pas avec des enjoliveurs
J'suis un putain d'moteur puissant qui va t'réchauffer l'cul l'hiver
J'découpe le flow d'ton idole, j'suis l'reflet d'sa nullité
Ils ont plus trop d'nouvelles de moi, les gens qui voient qu'l'utilité
À sept, on farme l'unité, Bondy ne fait que m'imiter
J'ai toujours l'même comité, qu'tu saches qu'on est très limités
On fait des transac' d'idées, j'pense à la rentrée en été
On laisse plus rien passer et la concurrence en état
Jeunesse perdue, survêt', splif au bec
Parce que d'puis qu'on est p'tits, ils nous font croire qu'il faut s'taire
Mais c'est hors de question, débordement d'pression
Voix fixée dans l'caisson, pour à la fin encaisser
Vérité sur caisse claire, aucun peut contester
Aucun manque de respect, que des manèges orchestrés
Venu choquer l'industrie, avec des moteurs ajustés
Rap Bondy, tu grattes du style, on bicravera pas du thé
Faut marcher l'poing levé, faire partir dose dans l'neuvième
Attiré par l'appât du blé, mais on sait qu'ça va pas durer
Pends-toi aux cordes du ring, trolo, c'est l'bruit du drift moto
Vif sur tes p'tits potos, au ralenti
Va pas trop vite, mollo, tu vas t'souvenir d'mon nom
J'arrive en kit clodo, j'repars en bif
J'débarque en ville, j'regarde personne, plus rien à faire
Moi, les mecs que j'considère, ils sont dans mes clips
Des vrais bonshommes, du Sud au Nord ça parle pas trop
Des mecs déter', tous étonnants qu'ils s'voient trinquer sur un paquebot
Découpe des rimes mec, que des rimes mec, j'suis un fucking kickeur
Nique les rivaux, ouais j'vise que l'pognon à Kylie Jenner
Relève-toi mec, t'endors pas mec
Fais c'qui t'plaît cousin, déboîte leur barème
Belleck aux projectiles, ça part vite du haut des gradins
Ça va glisser sur l'terrain, on est la street qui t'fait déraper
Peuvent plus rien contre moi, on a beaucoup trop d'points
Mon cerveau vous contrôle, vous avez pas l'air contents
J'vous baise, ouais tous un par un
J'vais kicker des prods vénères dans l'sud, j'remonte à Paris
Redéclenchement d'carrière, avenir passé séparés
Objectif se barrer, avec chacun ses parts
Mon ami, j't'avais prévenu, freestyles Temps en continu
Maintenant, y a d'quoi continuer, toi tu t'demandes c'est quand qu'il loupe
Paires de loupes, ouais j'vous vois, v'là les bouffons
J'ouvre sur vous mon putain d'flow, tellement petit qu'j'vous souhaite bon vent
Prends l'volant, au voleur, j'suis l'rappeur qui en vaut deux
Hold-up dans ce putain d'rap, et toutes vos idoles envolées
Moi, faut m'parler en monnaie, toi tu t'dis "faut qu'j'lui jette mon œil"
Lendemain, j'suis à Saint-Domingue j'dors dans putain d'pièce embaumée
En gros, les gens pensent que les autres vont tout leur donner
Ça sera jamais des légendes, p'tite claque sur la joue ordonnée
Faire cake mes sons, de m'appeler Boss
J'sais rapper sombre, j'sais tarter ça
J'suis pas très sobre, j'suis bien pé-sa
J'ai verre d'alcool et joint pistache
P'tite rafale combo, et puis cadavre combo
Rien à foutre d'ton bout d'teh, j'veux des bouts d'terrain
29 Temps et j'réalise tes rêves
Bande d'assistés, j'ai plus d'estime envers les racistes
Bande de fils de pute (Bande de fils de pute)
Bande de fils de pute, j'leur dis, j'fais deux fois plus de thunes
J'vous encule tranquillement, non, j'vous tendrai pas la perche
Dis pas aux gens qu'tu m'cherches, j'en ai rien à faire
Léchez-moi la verge, grisé par l'averse, j'déploie un verset
Autour du champ lexical d'un [?] ramassé
Ouais le Z rappe à l'ancienne, répare pas les pots cassés
La p'tite paire de mocassins, j'ai bossé ma haine comme Cassel
Laissez-nous Dieu par amour, et nous venger par elle
J'décide d'retour à la source et j'en vois plein qui font pareil
J'ai la rage de fou, tah les ravages de foudre
Plus rien à foutre, plus rien à foutre
C'est triste à dire, mais y a que ça qui nous anime
Allez, retour en métro, tu t'mets à réfléchir toute la nuit
Pense à percevoir la lune, mais c'est que l'reflet du monde
Dans lequel on vit du moins, dans lequel survit tout pauvre
J'ai trop d'trucs à dire, ils rappent pour la Bugatti
Le rappeur qu'tu kiffes, il reconnaît même plus l'quartier
C'est des fils de pute, gang bang sur tout l'cartel
On reste soudés comme du carbone
Aussi givrés qu'du Picard, la vengeance débarque, écarte-les
Faut toujours faire les bons choix, deux chemins à prendre comme les keh
Avec les secrets gardés, ça avance en troupe dans les terres
Trop d'flow en réalité, j'arrive pas à m'faire à l'idée
Les p'tites chouraves à Lidl finissent par vendre litron d'pure
La même mentalité que les plus grands à l'époque
Le taux d'mortalité, gravé en mémoire sous les peaux
Tout l'rap français va s'faire froisser
Ça vient d'Bondy comme Mbappé, dans l'rap j'suis Frazier
Ça va s'lancer, rap à l'ancienne
Grâce à ça, j'compterai billets couleur arc-en-ciel
Non on prend pas d'vacances, vi-ser dans l'14
J'ai sassé ma cons' plaquée dans l'caleçon
Vivement qu'tout ça s'arrête, trop d'larmes dans la rétine
Parfois j'pense à rien, parfois j'pense à rer-ti
Puis j'pense à après, et j'me dis qu'faut des thunes
Ils en valent pas la peine, n'y coupe pas l'appétit
Sinon j'les aurais déjà fumés ces fils de pute
J'vais déclencher la fureur jusqu'à qu'j'entende des "Zik s'te plaît"
J'vais pas les laisser m'stopper, rafales d'air pures comme Mustang
Direction Vegas, ouais décapoté amuse-toi
P'tit bâtard qui suce, qu'est-ce tu crois qu'tu sais sur moi, hein ?
J'vais rabattre les sous, j'en vois plein qui tapent des soupapes
Mec, t'inquiète on est sûrs, on ramasse des os tout-par
On va décorer de dos ton corps et puis se barrer
Ok, c'est carré, mec de gare là
On a plus de flow qu'vous au quartier
Fais l'tour, repasse, on t'a pas regardé
Trous du cul, faites votre pub, repartez
Quittez l'rond point, vous êtes dans zone d'intelligence
No tolérance, boostez les sens, elle est au top la diligence
Pour pas compter les centimes, moi j'ai sauté sur les sentiers
Elle est en moi la street, est-ce que vous l'sentez ?
Barge à 200, j'augmente la barre, redescends
J'ai derrière, barreaux des sos, donc me parle pas d'émotions
Ils font les chauds, ces cons qui grondent, après qui sautent pas
Dans les stons-ba, t'sais l'mec est plus stock qu'moi
Ça s'attaque à plus faible, sans savoir qu'y a plus fou
Qui y va a plus faim, si tu l'fais péter les plombs
Y a plus d'voyou, y a plus d'chaud, y a plus d'cran
J'éteins ta mère la reine des chiennes le jour où j'prends plus d'bif
En nombre sur les notif', le rap est émotif
J'ai apporté quelques modif' avec mes déter' motivés
Fumée comme locomotive, l'esprit croit plus qu'il est maudit
Veut porter l'numéro 10, mettre que des ciseaux retournés
Être en pointe dans l'axe, avec une paire d'Air Max
Mettre des pointus dans leur race
Ou mettre que des penalties dans leur tête
Jalouse pas la technique, va niquer ta mère
2017, déclic, j'veux voir brûler la terre
À Bondy, c'est qui l'rappeur hein, qui veut m'tester ?
Attention garçon, j'vais rafaler, baisse-toi
Sur la vie d'ma grand-mère, y a personne qui m'effraie
Regarde-moi pas d'travers toi, quand j'm'arrête au feu
J'vais mettre ton cou en trophée, c'est nous qu'avons trop faim
Bondy-Sud d'la G, ouais on est trop forts
C'est pour tous mes reufs au shtar
Vendeur d'cailloux sur un coup, les fous shtarbés
Sachez qu'maintenant, on peut tous s'armer
Bah ouais mon pote, on peut tous ça
Y a plus rien à gratter, y a plus d'douceur
C'est fini, c'est tout seul, j'allume la flamme à nouveau
J'sais qu'bien-Fa va nous voir et qu'il est fier de nous
Chaque victoire est pour toi, on s'reverra un d'ces jours
Faut être déter' dans la vie, faut s'lever, faut tout rafler
À fond avance, assume encaisse, assure en vrai, vise la vie en pièce
Fuck la vie en tess, c'était marrant quand on était gosses
Mais maintenant, ça vole des cons' [?] s'en sortir
Personne a voulu centrer, frère de marcel, l'huile sentait
Maintenant proche des 200 points, que la concu' r'pose en paix
Tu croyais qu'on plaisantait ? Moi c'était bien c'qui m'semblait
Signature sur p'tit contrat, maintenant les verres sont tous en l'air
Retiens mon blaze fils de pute
J'vous avais dit qu'y avait des mecs déterminés derrière la porte, ouais
Merci à tous ceux qui étaient là depuis l'début
Ceux qui ont pas cru en moi, j'vais vous faire sucer des bites
On arrive va falloir gratter, combat va falloir grimper
Bientôt, mon sos, j'déboule des kils de sons
Mes p’tits te sautent tu rappes en auto, descends
D'mande une enveloppe à tes boss, dis-leur que Z.I.K. t'écrase
Que ces p'tits viennent de t'raser, donc t'auras besoin vite pour brasser
C'est pour mes reufs sous bracelet qui passent tout l'été sur Fifa
C'est pas du son d'p'tite tasse-pé, c'est du sang rouge de survivor
C'est Z.I.K de Bondy-Sud

[Interlude]
Ouais, ouais, Z.I.K.yenne
Il paraît qu'c'est chaud toujours
Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
Rap de rue de vrai lossa, de p'tit vendeur de barrettes
On a plus de flow qu'vous, ouais
En fond d'cinquième

[Couplet 2]
Et tu crois qu'c'est fini ?
J'm'arrête pas d'puis 6 Temps, enfant d'pute j'ai vu granger si peu
Longs sont les récits, on s'fait péter, mais t'inquiète aucun blaze n'est cité
J'ai fait du son et c'est tout, et puis tu vas m'voir assez tôt
On fait du biz' dans ces tours, on vend la mort à ces cons
T'sens pas trop en sécu' mec
J'suis le fin fond d'mes pensées, qui en fond d'cinquième avancent
Préviens ton rap français qu'on nettoie les balances
C'qu'on raconte, c'est pas rose, j'roule un skonk et j'arrose
J'y repense c'est marrant, quand ils nous prenaient pour des fous Et qu'ils disaient qu'c'qu'on fait, c'est navrant
Enculé viens voir, c'est la rue, c'est affreux
Toujours dans la merde, toujours des potos à Fresnes
Ça kicke à l'infini, là j'suis à 29 sabliers
Ça sert à quoi d'avoir investi des billes ? Ça sert à dealer
Nous on voit tout d'puis nos bases, c'était prédit tout c'qui s'passe
Maintenant, tu connais mon blaze
Fin d'couplet, j'passe à l'album, on m'attend d'puis deux Temps
Et j'suis putain d'dedans

Bilal
Bilal
TEAM HHS
     

  COMMENTAIRE(S)

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.