Booba réagit aux invocations de mort de Maître Gims !

Par  |  il y a 1 an  |  Artiste : Booba
Booba réagit aux invocations de mort de Maître Gims !
Booba

Booba : "Bah alors Meugui la pouky c’est quels bails de marabout de château rouge ça?"

Tout a commencé après la diffusion d'un reportage sur M6 qui dévoilait l'achat de streams auquel avait recours de grands noms de la musique pour booster leur ventes d'albums et après avoir été ciblé par La Fouine et Rohff, c'est Maître Gims qui avait à son tour déclaré qu'il allait sortir des noms en faisant ainsi croire que le DUC de Boulogne pouvait être visé.

C'est donc à partir de cette histoire que les deux MCs on commencé une guerre par réseaux sociaux interposés comme B2O en a l'habitude au point où ce vendredi une vidéo fasse surface dans laquelle on peut entendre le leadeur de la Sexion d'assaut déclarer que lui, sa femme et H Magnum prient pour "l'anéantissement de Booba".

>> A voir aussi : Maître Gims voudrait "l'anéantissement de Booba" dans une vidéo qui a fuité sur le net !

Des menaces qui ont fait sourire Booba qui a tenu à répondre aux "Invocations" de Megui sur son compte Instagram en déclarant :

Bah alors Meugui la pouky c’est quels bails de marabout de château rouge ça? Je pars de ce pas à Bakel City pour réunion au sommet avec mes ancêtres… #cestbeaucoupnon#Hpourhomme #partoutcestcheztoi#tuessipuissant #rappeurTF1#yacôtéjardinetyacôtépromenade#queDieutentende #92i

 

En rajoutant quelques minutes plus tard :

Le gars parce que j’ai dis qu’y ressemblait à un Simpson sans ses lunettes il est parti invoquer le tout puissant pour ma destruction 🤣🤣🤣 Bah dis donc Morray heureusement qu’j’ai pas baisé ta femme 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣 #Meuguilapouky#lemaraboutdechâteaurouge#paixsurtoimonfrère

Quelques heures plus tard, les 2 posts de Booba ont été supprimés, malgré le fait qu'ils ne contiennent aucun contenu prohibé ce qui fait penser certains que le réseau de Maître Gims signé chez TF1 aurait fait sauter les vidéos du chanteur.

-


Bilal
Bilal
TEAM HHS
     

  COMMENTAIRE(S)

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.