Kaaris se met en mode Connard pour Noisey

Par  |  il y a 3 ans  |  Artiste : Kaaris
Kaaris se met en mode Connard pour Noisey
Kaaris

L'interview de folie de Kaaris pour Noisey

Pour la promotion de son nouvel album "Okou Gankouri" disponible dans les bacs depuis le 11 novembre dernier, Kaaris enchaîne les interview et dernièrement, il a répondu aux questions farfelues de Noisey.

Dans cet entretient, ils sont revenu sur l'évolution de la carrière du rappeur de Sevran, son expérience dans le cinéma , sa vision de la musique ainsi que celle du rap français, mais d'une manière peu coutume.

Voici une petite sélection :

Noisey : Quand on entre dans les bureaux de ta maison de disques, il y a une grosse affiche de l’album de Gradur. J’imagine que tu te dis « ce salaud me pique mon travail

Kaaris :

Bien sûr. Plusieurs fois je me suis dit « le jour où je vais l’attraper, je vais lui lever sa tête tellement haut qu’il va finir par avoir un cou

Noisey : Quand Gucci a vu que tu parlais pas anglais, il t’a regardé comme un athlète étranger regarde Nelson Monfort ?

Kaaris :

Franchement ? Quand je suis arrivé et qu’il a compris que je captais rien, d’abord il m’a mis un middle. Après il a essayé de me mettre une droite, vu qu’il est devenu un peu balaise en prison. J’ai esquivé, je l’ai attrapé, on est tombés par terre, on s’est un peu chamaillés avant d’être séparés.

 

Noisey : Pour les fanatiques du Kaaris d’Or Noir 1 et 2, qu’est-ce qu’il faudrait pour que tu reviennes à ce style ? Si ta fille a un gros rhume et que ça t’énerve, tu peux refaire des sons comme ça ?

Kaaris :

Faudrait qu’elle ait vraiment un gros gros rhume, que je sois énervé comme avant et tout, ouais, c’est jouable. Mais bon, entre nous, l’album Or Noir est nul à chier. C’est le pire projet que j’ai fait, zéro classique, il a pas apporté grand-chose au rap français. J’espère ne plus jamais refaire un disque comme ça.

Découvrez, l'intégrale de l'interview ici.


Bilal
Bilal
TEAM HHS
     

  COMMENTAIRE(S)

    En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.