Sinik a arrêté le rap pour se reconvertir dans le tatouage !

Sinik a arrêté le rap pour se reconvertir dans le tatouage !
Sinik

Sinik et le rap s'est fini !

Sinik fait parti des rappeurs qui avait cartonné dans les année 2000 avec aux cotés de son ancienne acolyte la rappeur Diam's avec leur titre "Le Même Sang", mais depuis quelques années le rappeur s'était fait discret et bien figurez-vous que se silence était voulu car le rappeur des Ulis a décidé de raccroché son micro et mettre fin a sa carrière de rappeur.

En effet, la chaine d'information LCI est parti à la rencontre de Malsain L'assassin qui s'est aujourd'hui reconverti en tant que gérant d'une boutique de tatouage, il se donne aujourd'hui à fond dans sa nouvelle passion le tatouage dans son salon situé dans le 14ème arrondissement de PAris "Watch My Tatoo".

Voici des propos choisis de son entretien avec LCI :

La musique continue sa vie, elle change elle évolue. Il y a plein de nouveaux trucs aujourd’hui, plein de nouvelles choses, après moi personnellement, je me suis senti en fin de cycle. Voilà, tout a une fin dans la vie, même les meilleures choses. Même les choses passionnantes comme la musique, comme les tournées etc… et c’est aussi pour ça que j’ai monté le salon, qu’on est ici chez Watch my tatoo, c’est parce que j’avais aussi besoin, j’avais aussi envie de partir sur autre chose, être dans le confort ça m’intéresse pas! J’aime bien me mettre un peu en danger, repartir à 0. Et voilà, c’est ce que j’ai fait avec ce projet, et on en a d’autres encore.

En ce qui concerne la fin de sa carrière de rappeur Sinik déclare :

C’est pas l’avis des gens ou quoi, c’est moi même. Je me connais, quand t’as plus la gnaque, quand tu vas plus au studio avec la patate d’un mec de 20 ans qui a envie de tout arracher, qui a envie de manger tout le monde etc, quand ça commence à te soûler d’être en promo, c’est que déjà il faut se poser les bonnes questions. Je suis pas quelqu’un qui triche, j’ai jamais fait de la musique en mentant aux gens, ou en y allant à reculons donc voilà.

Tant que j’avais la passion j’étais la. J’ai fais 3 albums en 3 ans, donc les gens peuvent en témoigner je suis quelqu’un de motiver, de travailleur etc, mais quand tu le sens plus, tu le sens plus.

Découvrez l'interview de Sinik par LCI :

Restes connecté sur HipHopSpirit, rejoins notre page facebook HipHopSpirit ou suis nous sur Twitter @hiphopspiritcom pour suivre l’actualité du Rap Français et de Sinik.